<


 

1. Maissiat, newcomer in French music, proposes a melancholic and melodic universe, a sensual and delicate pop. We discovered her with the release of “Jaguar”. While waiting for the release of her first album, we find her with a resumption quite gently of the timeless “J’aime Les Filles”, of Jacques Dutronc.

2. After a first successful album, Lilly Wood & The Prick come back with a second album, The Fight. The binomial develops a joyful nostalgia, mixing between dance melodies and dark texts, exploration of the loving disappointments and adolescent ill-being. The title “Where I Want To Be (California)” is a small preview: spacious, rhythmical and pleasant.

3. Three years after Mister Mystère, the singer M takes center stage of return with îl, his sixth album. Îl, in reference to this new-found virile femininity. It is nevertheless on Elle that opens the album: a masterful piece which seems calibrated for the stage. There is nothing left to do but await the tour, which will begin in 2013.

4. Blazing Owlle delivers one colourful electro mixture pop dream and joins in the lineage of singers who blow hot and cold at the same time. Their first EP, Ticky Ticky, went out on December 3rd: the eponymic title is a minimalist, light and ethereal pearl which will melt everybody in the first listening.

5. Rock duet, Lyon was consisted of Vale Poher and Carine Di Vita, Mensch sharply presents a mixture of cold sounds, new-wave, comment-punk and krautrock. Both women seem to swim in a big bath furiously with “Swim Swim”, in the catchy voices and in the hard-hitting rhythm.

6. Edimbourg is a young French duet native of Dijon. Clean lines, melodies melancholy and miserable electro sounds – dark-wave get involved to transform a bubbling, penetrating universe and everything in sentimentality, which is not without a nod to The Knife or, ensuing, that Fever Ray.

7. The duet Zombie Zombie proposes a hopping, well-kept and refreshing vision of the standard The Beach by New Order (in fact the B Side of Blue Monday, 1983). They will play live in the « End of the world » evening of the Gaîté Lyrique, on 21.12.12: they needed that to present their new album, Rituels d’un Nouveau Monde.

8. Jules & Moss form a duet from which the composers distance themselves by their originality, and their varied influences. Not surprising, because they passed by classic formations of piano and percussion before arriving at electro music. “Rush” is a music of journeys and meetings, air and sparkling.

9. At the beginning of November, Vitalic brought out his new album Turnip Age, after three years of absence. Inspired by the new French scene, the general atmosphere is there; rather dark but always so hard-hitting and euphoric. We find some titles a little more pop and more sweetened, just like the stratospheric “Fade Away”.

——-

1. Maissiat, nouvelle venue dans la chanson française, propose un univers mélancolique et mélodique, une pop sensuelle et délicate. On l’avait découverte avec le titre “Jaguar”. En attendant la sortie de son premier album, on la retrouve avec une reprise toute en douceur de l’intemporel “J’aime Les Filles”, de Jacques Dutronc.

2. Après un premier album couronné de succès, Lilly Wood & The Prick revient avec un second album, The Fight. Le binôme y développe un spleen toujours aussi joyeux, mélange entre mélodies dansantes et textes sombres, exploration des désillusions amoureuses et du mal-être adulescent. Le titre “Where I Want To Be (California)” en est un petit aperçu : spacieux, rythmé et agréable.

3. Trois ans après Mister Mystère, le chanteur M est de retour sur le devant de la scène avec îl, son sixième album. Îl, en référence à cette féminité désormais virile. C’est pourtant sur “Elle” que s’ouvre l’album : un morceau magistral qui semble calibré pour la scène. Il ne reste plus qu’à attendre sa tournée, qui débutera en 2013.

4. La flamboyante Owlle livre un truculent mélange électro dream pop et s’inscrit dans la lignée des chanteuses qui soufflent en même temps le chaud et le froid. Son premier EP, Ticky Ticky, est sorti le 3 décembre : le titre éponyme est une  petite perle minimaliste, légère et éthérée qui fera fondre tout le monde à la première écoute.

5. Duo rock lyonnais composé de Vale Poher et Carine Di Vita, Mensch présente avec une grande finesse un mélange de sons cold, new-wave, post-punk et krautrock. Les deux femmes semblent nager dans le grand bain avec ce rageur “Swim Swim”, aux voix accrocheuses et au rythme percutant.

6. Edimbourg est un jeune duo français originaire de Dijon. Lignes épurées, mélodies vague à l’âme et méchants sons électro-dark-wave se mêlent pour former un univers bouillonnant, pénétrant et tout en sensiblerie, qui n’est pas sans rappeler celui de The Knife ou, découlant, celui de Fever Ray.

7. Le duo Zombie Zombie propose une vision sautillante, soignée et rafraîchissante du standard The Beach de New Order (à l’origine remix et Face B de Blue Monday, paru en 1983). Ils joueront en live à la soirée « Fin du monde » de la Gaîté Lyrique, le 21.12.12 : il leur fallait bien ça pour présenter leur nouvel album, Rituels d’un Nouveau Monde.

8. Jules & Moss forment un duo dont les compositions se démarquent par leur originalité, et leurs influences variées. Pas étonnant, puisqu’ils sont passés par des formations classiques de piano et de percussions avant d’en venir à l’électro. “Rush” est une musique de voyages et de rencontres, aérienne et pétillante.

9. Vitalic a sorti début novembre son nouvel album Rave Age, après trois (longues) années d’absence. Inspiré par la nouvelle scène française, l’ambiance générale y est plutôt sombre, mais toujours aussi percutante et euphorique. On y retrouve des titres plus pops et plus sucrés, à l’image du stratosphérique “Fade Away”.


Suivez-moi sur Spotify